Je ne me lasse pas du dialogue entre les deux mains dans ce morceau de Bach et cette interprétation.
On parle bien de “contrepoint” ?

Víkingur Ólafsson – Bach: Prelude et Fugue in mi mineur, BWV 855