Ça n’intéresse personne – extrait

Ça n’intéresse personne

L’Airbus 380 d’Air France était à l’heure à l’arrivée à Mexico. J’avais choisi un hublot pourvoir l’aigle blanc s’envoler et se poser. Masse improbable, ailes déployées, il descendait serein et silencieux. Une couleur blanche emplit soudain le ciel. Nous tombâmes. La voix du commandant nous rattrapa. Aussi incroyable que cela pût paraître, nous avions croisé et manqué étreindre un autre avion. Le pilote avait le ton de la « situation bien-en-main », l’Airbus ne tanguait plus, je lui accordai derechef le label sécurité de la compagnie. Voix grave que rien n’altère, à coup sûr des cheveux gris rassurants sous une casquette bien gagnée et également galonnée. Nous étions malgré tout passés près d’un accident aérien. 517 passagers condamnés à hanter l’aéroport de Mexico. Et moi qui devais débuter une nouvelle vie précisément ce jour-là !

Ça n’intéresse personne – extrait

Ça n’intéresse personne

L’arrivée à San Angel me rasséréna. Il y avait une petite place qui toujours me détournait, la bien nommée Place des archanges. Une merveille que ce jardin anglais qui aurait eu soif de jungle.
Il est vrai que les alentours annoncent déjà le choc esthétique. Depuis la place San Jacinto, on ne peut manquer une entrée même furtive dans le jardin de l’église du même nom. Imaginez des chemins de pierre qu’une croix disperse de ses branches. Contrastes et harmonie. Des fleurs et des couleurs, des jeux de hauteur. Des pins qui regardent des arbustes qui contemplent des haies qui s’étonnent que les fleurs ne se soient pas mises au vert. Le jardin de San Jacinto prépare à la découverte de la Place des archanges, où les bougainvilliers se précipitent à vous comme des nuages un jour d’orage. Les bancs en pierre doivent être cherchés sous la juxtaposition des branches. Elles tiennent secrètes les pierres. Qui les trouve ne veut plus s’en lever.

Marc Boisson, Ça n’intéresse personne, Ezema, p. 22, 23 – 2020

Ça n’intéresse personne – extrait

Ça n’intéresse personne

Le 19 décembre 2018, le Père Brune téléphona au Dr Jean-Jacques Charbonier et lui dit combien il était content de mourir. L’information que le médecin posta sur les réseaux sociaux me sauta aux yeux. Je connaissais ce dernier de mon précédent livre et pensais très souvent au prêtre depuis notre rencontre au Mexique.
Le Père Brune assura Jean-Jacques Charbonier de toute son affection avant de décéder quelques jours plus tard. Je me rendis à son enterrement, un lundi matin que le soleil avait offert à l’hiver. La cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité rutilait sur les abords de Seine. Un long véhicule à la robe métallique en ouvrit les grilles. Les quelques personnes que nous étions le suivirent et entrèrent avec le cercueil dans la salle de la cérémonie. Je reconnus deux médiums sous les icônes, une témoin convaincante au grand coeur d’une lointaine expérience de mort imminente et un écrivain proche du défunt que je n’aimais pas beaucoup.

Marc Boisson, Ça n’intéresse personne, Ezema, p. 1 – 2022

Ça n’intéresse personne – extrait

Ça n’intéresse personne

L’affluence dans les églises m’avait étonné dès mon arrivée à Mexico. Il n’y avait donc pas moyen de s’y retrouver seul ! En France, je choisissais des horaires sans messe et je n’avais que l’embarras du choix. Je m’arrangeais même pour y être souvent seul à des heures improbables, au moment où le soleil emplissait les choeurs et le déjeuner les estomacs, un peu avant que les serrures oxydées ne closent les battants de chêne. Pourquoi aimais-je les églises ? J’y étais dans les traces de l’histoire, je m’y échappais du bruit et de l’agitation de mes congénères. Peut-être que je m’y vengeais des messes que j’avais dû ingurgiter dans ma jeunesse. J’étais entré confiant dans les édifices coloniaux, m’attendant à voir une nef aussi vide que leurs murs. Qui connaît l’art baroque religieux en Amérique latine aura remarqué que certaines églises brillent par l’or de leur retable vers lequel nous conduisent des travées agrémentées de rares tableaux et ornements.

CNP au Mexique

Pour assister à l’intégralité de la rencontre du 28 mai à propos de Ça n’intéresse personne.

Clic sur l’image

Le 28 mai en ligne

Alliance Française de Querétaro (Mexique) dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes

Cliquer sur l’image

Recevez gratuitement le livre audio Ça n’intéresse personne par épisodes
Page contact de ce site

L’offre continue

 

 

 

 

 

 

 

Les premières lignes de ÇA N’INTERESSE PERSONNE lues par Stéphanie. Si vous voulez recevoir par mail la version audio et par épisodes du récit, vous pouvez encore envoyer un message sur la page contact de ce site.

LES LIVRES

Taux d’intérêt

Pour recevoir par mail la version audio et par épisodes du roman Ça n’intéresse personne, envoyez un message sur la page contact de ce site.