L’intégrale

L’intégrale de la conférence en ligne
Marc Boisson

“Rencontre avec un écrivain” Paroles d’invités 17 octobre 2020
Association des professeurs de français de l’état de Sao Paulo

                                 Cliquer sur l’image

J’arrivai à Mexico

J’arrivai à Mexico un lundi de septembre. Mon avion survolait la ville en y déposant les éclairs de lumière d’un soleil resplendissant qui me permit d’apercevoir de nombreuses taches vertes. La descente révéla une grande quantité d’arbres à mon attention surprise. Je m’attendais à tort à une ville minérale et si polluée qu’on ne pouvait y connaître un ciel bleu. La contamination y est bien un fait, mais le beau temps est persistant. Le souvenir de cet accueil inattendu parvint à effacer celui d’un atterrissage qui me fit craindre de commencer mon séjour par son achèvement.

Ça n’intéresse personne, p. 36
 version papier ou e-book : rubrique Librairie.

Avant-première

En avant-première de sa lecture complète de Ça n’intéresse personne, Stéphanie nous envoie son onzième enregistrement :

 version papier ou e-book : rubrique Librairie.

Bande annonce

Cliquer sur l’image

Paroles d’invités

Paroles d’invités – Sao Paulo Samedi 17 octobre
Merci à l’Association des professeurs de français de l’état de Sao Paulo pour cette invitation à parler de mes livres et à échanger avec un public si agréable. Et retrouver des amis n’est pas le moindre des plaisirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Paroles d’invités

« Dans le cadre de son projet intitulé « Paroles d’invités », c’est avec grand plaisir que l’APFESP vous annonce notre prochaine rencontre, le samedi 17 octobre, avec l’écrivain français Marc Boisson.
Marc Boisson a vécu au Brésil pendant huit années. Il a co-écrit un roman qui se déroule à Ouro Preto et à Paris, « La liberté même tardive », et qui met en scène la figure de Tiradentes. Ce livre a été édité au Brésil dans sa version en portugais, « A paixão de Tiradentes », par LF Publicações. Son avant-dernier roman, « Il est mort Jim », entraîne le narrateur au Pérou, au Brésil et en France, dans une quête qui le mène jusqu’au chemin de Compostelle. « Ça n’intéresse personne » vient de paraître. Ce court roman suit les traces de l’extraordinaire apparition de la Vierge de Guadalupe au Mexique et celles d’un prêtre étonnant, un enquêteur de l’au-delà, décédé en 2019.
Lors de cette rencontre avec l’APFESP, Marc Boisson nous parlera de ses livres, de leurs sources d’inspiration et de son processus d’écriture. Et il dialoguera ensuite avec les participants. Venez nombreux !
L’événement est gratuit et les places sont limitées ! Inscrivez-vous dès maintenant depuis le lien en bio. À très bientôt ! »

Instagram

 

A nous deux maintenant

L’Alliance française de Querétaro, au Mexique, m’a invité à lire un texte classique.

Cliquer sur l’image

Pas de souci 👀

Les épidémies linguistiques ne font pas l’actualité. Il faut dire qu’une pandémie d’un autre calibre nous tient en ou sans haleine, en fonction de l’épaisseur de notre masque.
Il n’empêche que je ne peux empêcher qu’une expression me soit assénée depuis quelque temps :

– Je te téléphonerai demain.
Pas de souci
– Le fond de l’air est frais
– Pas de souci.
– Bonjour
– Pas de souci

« Du coup », je ne sais plus très bien ce que cette phrase signifie si « vous voyez ce que je veux dire ».

Baby in the car

Je viens d’apprendre que je fais partie de la tranche des baby-boomers (les personnes nées entre 1945 et 1964). Je vais donc pouvoir nous critiquer. Non contents d’avoir épuisé la planète, dans la trêve pandémique en France imposée par les nécessités économiques, « nous » sillonnons les belles routes avec « nos » camping-cars polluants et encombrants. Puisque nous avons de l’argent pour nous payer des véhicules de la taille de moissonneuses-batteuses, allons plutôt dans les hôtels qui ont bien besoin d’un meilleur taux de remplissage.