Taux d’intérêt

Pour recevoir par mail la version audio et par épisodes du roman Ça n’intéresse personne, envoyez un message sur la page contact de ce site.

 

Les épisodes dans votre boîte mail

Pour recevoir par mail la version audio et par épisodes du roman, envoyez un message sur la page contact de ce site.

Ça par exemple

L’écran vire au noir. Personne ne se lève. Je ne sais pas par quel moyen on parvient à saisir les sentiments d’un groupe. Mais je n’ai pas de doute. Le silence était admiratif. Une salve d’applaudissements le confirme. C’est poussé par Colette que Jim s’ébranle du fauteuil d’à côté. Il se retourne et salue. Tous se lèvent et l’intensité de l’hommage augmente encore. Je n’ai envie de parler avec personne. Les images resteront des images… Je me lève enfin et lorsque je parviens à la sortie de la salle vide, j’entends Jim crier : “Ça par exemple ! Si je m’attendais.”

Extrait de Vox Latina 

Roman gratuit en ligne

Vox Latina en accès gratuit ici

 

Concert solitaire

C’est à la dernière note de ce concert solitaire – je rappelle que je reportais les notes de mes étudiants sur le logiciel de l’université, auquel je n’avais accès que sur l’Intranet – que me vint l’idée de rédiger un chapitre récapitulatif de mes recherches. Je ne sais pas comment l’expliquer. J’étais assis au bureau de la petite salle attenante à la salle des professeurs. Nous le partagions avec quatre collègues. Un rayon de soleil désignait ma main posée sur le bureau brun. Il avait traversé la fenêtre à ma gauche, me berçait, sans m’étouffer de sa force estivale. Le silence me parut également propice à l’écriture.
Extrait de Il est mort Jim, p. 282, Ezema

 

Un œil contemporain

Cette photo me fait beaucoup rire et me rappelle l’anecdote que nous a racontée un étudiant de mon cours de conversation à l’Alliance Française de Campinas. Elle est sans doute apocryphe et dit encore mieux la finesse et le caractère facétieux de cet homme qui nous a malheureusement quittés. Alors qu’il visitait la Biennale d’art contemporain de Sao Paulo, il s’est arrêté pour renouer un lacet. Une bouche d’incendie faisait parfaitement l’affaire pour appuyer son pied. Lorsqu’il se retourna pour continuer la visite, une queue s’était formée derrière lui pour observer de plus près la bouche d’incendie…

Incipit – Il est mort Jim

“Je m’appelais Jim, Jim Rosso. Je suis mort à l’âge de 83 ans, au pied d’un arbre, sur une place de Lima, au Pérou.”

Il est mort Jim, Marc Boisson